Neuf milliards d'êtres humains en 2300, selon la projection médiane de l'ONU

4 novembre 2004

Partant de l'hypothèse que le taux de reproduction des pays développés va s'étendre au reste du monde, le nouveau rapport de l'ONU sur la population révise à la baisse ses projections, estimant que la population mondiale devrait atteindre 9 milliards d'êtres humains, en 2300. Dans l'hypothèse inverse, nous serions à la même date 1,34 trillions à peupler la planète.

La population mondiale devrait s'équilibrer autour de 9 milliards d'êtres humains en 2300, selon une projection médiane tirée d'un nouveau rapport de la Division de la population de l'ONU, intitulé « La population mondiale d'ici à 2 300 »), indique aujourd'hui un communiqué de la Département des affaires économiques et sociales de l'ONU (DESA).

Selon ce scénario médian, les niveaux de fertilité mondiaux devraient se stabiliser autour de deux enfants par femme, indique le communiqué, qui précise toutefois que « de faibles variations dans les niveaux de fertilité pouvaient avoir un impact énorme à long terme ».

Une fluctuation d'un quart de point au-dessus ou en dessous de la moyenne de deux enfants par femme conduira à des projections pour 2 300 allant de 2,3 milliards de personnes selon la fourchette basse à 36,4 milliards de personnes selon la fourchette haute, indique le DESA.

En toute hypothèse, explique la Division de la population, la forte natalité ne peut se maintenir au rythme actuel, sauf à voir la population mondiale monter à 44 milliards en 2 100, 244 milliards en 2 150 et 1,34 trillions en 2 300.

Toutefois, les chiffres de projection médians prennent en compte la récente baisse de la natalité dans les pays développés et par extension la projection qu'un phénomène similaire se produira dans les pays en développement.

Déjà, précise le rapport de l'ONU, cette nouvelle projection à long terme de 9 milliards d'habitants en 2 300 montre une population réduite par rapport aux projections antérieures, qui s'élevaient entre 10 et 12 milliards.

C'est aussi la première fois que les projections portent jusqu'en 2 300, alors qu'elles s'arrêtaient auparavant en 2 150, et que des chiffres sont disponibles par pays, ce qui sera utile aux décideurs et scientifiques qui ont besoin de perspectives à long terme, indique le communiqué du DESA.

En ce qui concerne les proportions de la population mondiale, le Département de la population estime qu'en 2 300 l'Afrique doublerait sa part de la population mondiale, passant de 13% en 2003 à 24% en 2300. La part de l'Europe serait divisée par deux, de 12% aujourd'hui à 7% en 2300. Par ailleurs, l'Inde, la Chine et les Etats-Unis continueraient d'être les pays les plus peuplés de la planète.

Enfin, indique le rapport, l'espérance de vie continuerait d'augmenter, ce chiffre devant atteindre une moyenne de 106 ans en 2300 au Japon, pays déjà en tête en la matière, et l'âge moyen de la population devrait continuer de reculer, pour passer de 26 ans aujourd'hui à 50 ans en 2 300.

Les projections prévoient aussi que 38% de la population aura plus de 60 ans, tandis que 17% devrait avoir plus de 80 ans, toujours en 2300.

 

♦ Recevez des mises à jour quotidiennes directement dans votre boîte mail - Inscrivez-vous ici.
♦ Téléchargez l'application ONU Info pour vos appareils iOS ou Android.