Le Conseil de sécurité préconise un renforcement progressif du rôle de l'ONU en Somalie

26 octobre 2004

Encourageant le Parlement fédéral de transition et le Président de la Somalie à choisir un Premier ministre et un cabinet efficaces et à établir un programme d'action pour la période de transition, le Conseil de sécurité a estimé aujourd'hui que le renforcement du rôle de l'ONU devait être progressif et se faire dans le dialogue avec le Gouvernement.

Encourageant le Parlement fédéral de transition et le Président de la Somalie à choisir un premier ministre et un cabinet efficaces et à établir un programme d'action pour la période de transition, le Conseil de sécurité a estimé aujourd'hui que le renforcement du rôle de l'ONU devait être progressif et se faire dans le dialogue avec le Gouvernement.

« Le Conseil de sécurité attend avec intérêt la formation en Somalie, dans le proche avenir, d'un gouvernement fédéral de transition capable d'engager un processus de réconciliation et de reconstruction dans un esprit de consensus et de dialogue avec toutes les parties somaliennes » a souligné aujourd'hui, dans une déclaration prononcée au nom du Conseil, son Président pour le mois d'octobre, Emyr Jones Parry du Royaume-Uni.

« Le Conseil prie instamment les dirigeants somaliens de créer un environnement favorable pour le futur gouvernement fédéral de transition en faisant des efforts résolus pour améliorer les conditions de sécurité sur le terrain et réaffirme que ceux qui persistent sur la voie de l'affrontement et du conflit devront répondre de leurs actes », a-t-il ajouté.

Cette déclaration intervient dans le contexte des progrès réalisés à la Conférence de réconciliation nationale en Somalie tenue à Nairobi, qui a abouti à la mise en place du Parlement fédéral de transition de la Somalie et de l'élection qui a suivi du Président du Parlement et Président intérimaire de la Somalie (voir notre dépêche 14 octobre dernier).

Ces événements sont salués par le Conseil comme « autant d'étapes importantes en vue du rétablissement de la paix et de la stabilité en Somalie »

Le Conseil de sécurité, réuni pour des consultations à huis clos sur la situation en Somalie, était saisi du dernier rapport du Secrétaire général (voir notre dépêche 14 octobre dernier), dont il déclare partager l'avis selon lequel « au stade actuel des progrès accomplis dans le processus de paix en Somalie, l'ONU sera probablement invitée à renforcer son rôle et sa présence dans la consolidation de la paix, afin d'être en mesure d'aider les parties somaliennes à concrétiser leur accord » et selon lequel, « dans le même temps, il est clair que tout renforcement du rôle de l'Organisation en Somalie doit être progressif, et devrait dépendre de l'issue des échanges de vues avec le nouveau gouvernement »

Le Conseil attend avec intérêt les recommandations du Secrétaire général à cet égard, a indiqué Emyr Jones Parry.

Ce dernier a ajouté que le Conseil de sécurité encourageait par ailleurs le Parlement fédéral de transition et le Président « à prendre des mesures supplémentaires afin de choisir un premier ministre et un cabinet » efficaces et à établir un programme d'action et un calendrier préliminaires pour la période de transition.

Dans la mise en œuvre de ce processus, le Conseil « prie instamment les institutions fédérales de transition d'associer pleinement les femmes aux activités de réconciliation et de reconstruction à mener après le conflit ».

Rejoignant par ailleurs la position exprimée par le Secrétaire général dans son rapport, le Conseil de sécurité rend hommage à l'engagement que « l'Union africaine a pris de faciliter le processus de transition en Somalie, en particulier en préparant une mission d'appui à la paix en Somalie », ainsi qu'à « tous ceux qui participent à l'élaboration d'un cadre de consolidation de la paix, efforts qui devraient conduire à la formulation d'un programme d'assistance rapide » à mesure que la sécurité revient en Somalie.

 

♦ Recevez des mises à jour quotidiennes directement dans votre boîte mail - Inscrivez-vous ici.
♦ Téléchargez l'application ONU Info pour vos appareils iOS ou Android.