Soudan : l'extension de la mission de l'Union africaine souhaitée la plus rapide possible

21 octobre 2004

Alors que la situation sécuritaire au Darfour continue d'être au premier rang des préoccupations de l'ONU et la principale entrave à l'aide humanitaire comme au retour des réfugiés, l'Union africaine annonce l'envoi de près de 3 000 hommes, dans l'attente de l'appui logistique extérieur préconisé par le Conseil de sécurité, un déploiement souhaité par le Secrétaire général et les responsables de l'ONU le plus rapide possible.

Réagissant à l'annonce de l'envoi par l'Union africaine (UA) de près de 3000 hommes dans la région du Darfour « Jan Pronk s'est félicité du large mandat accordé à la mission, qui prend en compte presque toutes les recommandations de l'ONU », a déclaré aujourd'hui la porte-parole du Secrétaire général, Marie Okabe, lors du point de presse quotidien organisé au Siège de l'ONU à New York.

Parallèlement, lors d'une rencontre avec la presse ce matin, le Secrétaire général de l'ONU, Kofi Annan, a indiqué s'être entretenu ce matin même avec le Président de l'Union africaine et espérer qu'après que « le Conseil politique et de sécurité de l'UA a pris la décision d'étendre la force ainsi que son mandat [...] ils agiront très vite. »

Il a précisé que, outre le suivi du cessez-le-feu, la force renforcée de l'UA « était censée créer un environnement favorable à la fourniture de l'assistance humanitaire et au retour des personnes déplacées et protéger les civils en danger dans leur voisinage immédiat. Il a ajouté que l'Union africaine allait également « essayer de déboucher sur un résultat lors des pourparlers d'Abouja ».

Les pourparlers de paix qui se tiennent à Abouja au Nigeria, entre les autorités soudanaises et l'Armée de libération du Soudan (ALS) et le Mouvement pour la justice et l'égalité (MJE), deux mouvements rebelles présents au Darfour, doivent reprendre aujourd'hui.

« Jan Pronk sera présent aux pourparlers pour discuter avec les chefs des délégations des possibilités de progrès et du rôle des Nations Unies à cet égard », a précisé la porte-parole du Secrétaire général.

Par ailleurs, dans un entretien accordé aujourd'hui à la radio de l'ONU, Radhia Achouri, la porte parole du Représentant spécial du Secrétaire général pour le Soudan, Jan Pronk, a souligné que la décision de l'Union africaine représentait « une évolution très positive » (Site de la radio de l'ONU).

« Nous félicitons l'Union africaine d'avoir pris cette décision dans un délai quand même assez court», a-t-elle déclaré, se félicitant de que le mandat confié à la Force « corresponde à peu près à toutes les recommandations » faites en ce sens a-t-elle souligné (voir notre dépêche du 5 octobre 2004).

En termes d'effectifs, le Représentant spécial avait avancé des chiffres de l'ordre de 5 000 soldats, a-t-elle rappelé, ajoutant que l'important était que l'UA ait été en mesure de fournir un nombre beaucoup plus important de personnel par rapport à celui qui a été initialement déployé.

Saluant un « très bon départ », Radhia Achouri a noté que, « maintenant que l'UA avait fait sa part, il fallait que les autres fassent la leur », indiquant désigner de la sorte « les pays qui sont en mesure de fournir l'appui logistique et autre qui permettra à l'UA de déployer sa mission dans les délais désirables, c'est-à-dire le plus tôt possible » a-t-elle déclaré.

« Il faut qu'ils répondent aux besoins de l'UA. Le Conseil de sécurité a déjà lancé un appel en ce sens, le Secrétaire général a beaucoup insisté sur cet aspect des choses, et le Représentant spécial du Secrétaire général pour le Soudan, Jan Pronk, n'a cessé d' [en] réitérer » l'urgence.

Ceux qui doivent également faire leur part, selon Radhia Achouri, sont « le Gouvernement soudanais et toutes les parties concernées par le conflit au Soudan, c'est-à-dire les mouvements rebelles qui doivent offrir la plus grande coopération à cette mission de l'UA ».

 

♦ Recevez des mises à jour quotidiennes directement dans votre boîte mail - Inscrivez-vous ici.
♦ Téléchargez l'application ONU Info pour vos appareils iOS ou Android.