Cinq personnes tuées dans l'explosion de leur véhicule en Afghanistan

19 octobre 2004

Une nouvelle explosion a fait cinq morts, dont un membre du personnel électoral, en Afghanistan tandis que l'Armée nationale afghane opère des descentes, à la recherche d'armes, qui s'avèrent fructueuses.

L'accident s'est produit dans la province de Paktia (carte) quand un véhicule circulant dans la région a été déchiqueté par une explosion. Cinq personnes, dont un membre de l'équipe électorale, le chauffeur et trois autres passagers ont été tué dans l'accident, a indiqué aujourd'hui le porte-parole de l'autorité administrant les élections afghanes connu sous son acronyme anglais, le JEMB.

« La région dans laquelle l'accident s'est produit est connue pour le nombre de mines et d'engins explosifs artisanaux qui s'y trouvent », a précisé le sultan Ahmad Baheen, qui a insisté sur le fait qu'il ne disposait d'aucun détail supplémentaire sur l'accident.

Il a précisé que les quatre urnes électorales et les six collaborateurs du JEMB et de l'ONU qui se trouvaient bloqués par le mauvais temps dans le Badakhshan, avaient pu être récupérés par un hélicoptère de la coalition et qu'ils se trouvaient, à l'heure où il parlait (15 heures, heure de Kaboul), en route vers la capitale afghane.

Au cours du même point de presse, indique le communiqué transmis par la Mission d'assistance des Nations Unies en Afghanistan (MANUA) le porte-parole du ministère de la Défense, le général Azimi, a indiqué que l'armée afghane avait mené différentes opérations qui avaient conduit à la saisie d'armes lourdes, l'arrêt de malfaiteurs et d'importantes sommes d'argent.

Le 15 octobre, a-t-il précisé, le bataillon de tanks de l'ANA (Armée nationale afghane), qui patrouillait sur la route allant de Kaboul à Jalalabad, a arrêté six miliciens vêtus d'uniformes de la police et en possession de quatre AK-47 et de l'équivalent de trois millions de dollars en coupures afghanes. La bande arrêtée rançonnait les personnes circulant sur l'axe Kaboul-Jalalabad et a été remise à la police de Jalalabad.

Au cours d'une opération de recherche d'armes menée dans le village de Shiwan de la province de Farah, l'ANA a également saisi deux roquettes anti-aériennes, deux roquettes sol-air et dix roquettes sol-sol. Hier, dans le Sud-ouest de la province d'Herat, des munitions de roquettes BM-1 ont été trouvées lors d'une perquisition. Enfin, le général Azimi a fait part de l'arrestation de chauffeurs de camions dans lesquels se trouvait du bois d'œuvre détenu illégalement. Le convoi, a-t-il indiqué, se dirigeait vers le Pakistan. Les individus qui se trouvaient à bord des camions ont été remis à la police de Jalalabad, a déclaré le porte-parole de la MANUA.

 

♦ Recevez des mises à jour quotidiennes directement dans votre boîte mail - Inscrivez-vous ici.
♦ Téléchargez l'application ONU Info pour vos appareils iOS ou Android.