Kofi Annan affligé par le nombre d'enfants tués ou blessés à Gaza

12 octobre 2004

Déplorant le bilan élevé de morts et de blessés parmi la population civile palestinienne, alors que qu'une fillette de 11 ans a été blessée ce matin par une balle israélienne, le Secrétaire général se déclare affligé par le grand nombre d'enfants tués ou blessés dans le cadre de l'opération israélienne dans le nord de Gaza et appelle les parties au conflit à respecter davantage le droit international humanitaire.

« Le Secrétaire général est profondément troublé par la poursuite des opérations militaires et des violences dans le nord de la Bande de Gaza » indique une déclaration du porte-parole de l'ONU publiée aujourd'hui.

Déplorant le « bilan élevé de morts et de blessés parmi la population civile », Kofi Annan se déclare affligé par « le grand nombre d'enfants tués ou blessés dans ces opérations ».

L'UNWRA a signalé à nouveau aujourd'hui qu'une fillette de 11 ans, qui se trouvait en classe dans une école affichant les couleurs de l'ONU, avait été touchée ce matin par des tirs provenant de positions israéliennes (voir notre dépêche d'aujourd'hui).

« Profondément troublé par la destruction, lors de telles opérations, de biens civils, d'infrastructures et de terres agricoles dans le nord de la Bande de Gaza », le Secrétaire général demande aussi au Gouvernement israélien de faire tout son possible pour éviter de faire souffrir les civils palestiniens.

Kofi Annan « exhorte également les dirigeants des deux parties à accorder une attention bien plus soutenue à leurs obligations au titre du droit international humanitaire sur la protection des civils dans les conflits armés ».

 

♦ Recevez des mises à jour quotidiennes directement dans votre boîte mail - Inscrivez-vous ici.
♦ Téléchargez l'application ONU Info pour vos appareils iOS ou Android.