Gonaïves et Grenade : l'aide humanitaire continue après le passage des cyclones

24 septembre 2004

Les Gonaïves en Haïti et l'île de la Grenade, dévastés par les cyclones Ivan et Jeanne, sont confrontés aux difficultés de tous ordres, notamment en matière de distribution alimentaire entravée par des questions de sécurité et des problèmes de logistique.

Plus de 40 tonnes de nourriture, d'eau et de pain, ont été distribuées hier dans la ville des Gonaïves par l'Organisation non gouvernementale CARE avec l'aide du contingent de la Mission des Nations Unies pour la stabilisation en Haïti (MINUSTAH) qui a veillé à la sécurité, indique le Bureau de coordination des affaires humanitaires (OCHA selon son acronyme en anglais), dans un communiqué publié aujourd'hui à New York.

« Malgré une situation tendue, les distributions se sont effectuées sans incident majeur », précise le communiqué ajoutant que la question de la sécurité restait cependant la préoccupation principale aux Gonaïves.

La MINUSTAH a indiqué à ce propos qu'une unité uruguayenne pourra être opérationnelle dans les 48 heures et que ces renforts permettront l'ouverture de deux nouveaux points de distribution.

Afin de mieux coordonner la distribution de l'aide l'humanitaire et pour économiser le travail des équipes de sécurité, CARE a donné son accord à la mise à disposition de son entrepôt ce qui permettra de centraliser la distribution de l'aide alimentaire et de limiter ainsi les besoins en matière de sécurité, explique le communiqué.

Les huit membres de l'équipe de Coordination et évaluation des catastrophes des Nations Unies (UNDAC en anglais) sont maintenant tous arrivés en Haïti, trois d'entre eux se trouvant déjà aux Gonaïves. L'équipe continuera ensuite sa mission d'évaluation à Port-au-Paix, Gros Morne, Anse Rouge, Ennery et dans d'autres zones affectées par les inondations.

Selon un communiqué publié hier par OCHA qui rapportait les dernières estimations de la Protection civile haïtienne, 1 013 personnes ont trouvé la mort et 1 200 sont portées disparues à la suite des inondations (voir notre précédente dépêche) et le bilan pourrait s'alourdir considérablement.

Pendant ce temps, à la Grenade, les agences d'aide humanitaire des Nations Unies continuent d'assister le pays dévasté par le cyclone Ivan. Les activités quotidiennes reprennent cependant peu à peu, indique le communiqué d'OCHA. L'approvisionnement en eau est progressivement rétabli. En revanche l'électricité ne l'est toujours pas, excepté dans les ministères et les hôpitaux.

Les difficultés dues notamment au manque de moyens logistiques et de transport persistent dans la distribution de la nourriture.

---

 

♦ Recevez des mises à jour quotidiennes directement dans votre boîte mail - Inscrivez-vous ici.
♦ Téléchargez l'application ONU Info pour vos appareils iOS ou Android.