Grève de la faim de 2 900 prisonniers Palestiniens en Israël : mobilisation des agences de l'ONU

27 août 2004

Treize institutions de l'ONU opérant dans les territoires palestiniens occupés ont exprimé aujourd'hui leur inquiétude quant au sort de plus de 2 900 Palestiniens en grève de la faim dans les prisons israéliennes.

Le Coordonnateur spécial pour le processus de paix au Moyen-Orient, Terje Roed-Larsen, a lancé un appel aux autorités israéliennes pour qu'elles se conforment à leurs obligations internationales et fassent tout leur possible pour trouver en accord avec les prisonniers une façon de mettre fin à cette grève.

Les agences et bureaux de l'ONU rappellent également Israël à ses obligations au titre de la Quatrième Convention de Genève et des textes internationaux en matière de droits de l'homme qui traitent de la protection des détenus et des prisonniers.

Selon le service israélien des prisons, plus de 2 900 prisonniers se sont joints au mouvement de grève de la faim, les chiffres fournis par l'Autorité palestinienne étant légèrement plus élevés, indique le communiqué publié aujourd'hui par le Bureau du Coordonnateur spécial des Nations Unies dans les territoires occupés qui ajoute que, selon le Comité international de la Croix-Rouge, 8 000 prisonniers sont actuellement détenus par Israël dont plus de 90 femmes et, selon l'UNICEF (le Fonds des Nations Unies pour l'enfance), 360 enfants.

Les institutions signataires sont le Programme des Nations Unies pour le développement (PNUD), l'Organisation pour l'éducation, la science et la culture (UNESCO), le Fonds des Nations Unies pour la population (UNFPA), le Bureau de la coordination des affaires humanitaires des Nations Unies (OCHA), le Haut Commissariat pour les réfugiés (HCR), l'Office de secours et de travaux des Nations Unies pour les réfugiés de Palestine dans le Proche-Orient (UNRWA), le Bureau du Coordonnateur spécial des Nations Unies dans les territoires occupés, le Programme alimentaire mondial (PAM), l'Organisation mondiale de la santé (OMS), l'Organisation des Nations Unies pour l'alimentation et l'agriculture (FAO) et l' Organisation internationale du Travail (OIT.)

 

♦ Recevez des mises à jour quotidiennes directement dans votre boîte mail - Inscrivez-vous ici.
♦ Téléchargez l'application ONU Info pour vos appareils iOS ou Android.