Iraq : Kofi Annan « encouragé » par l'accord conclu sur la fin des combats à Nadjaf

26 août 2004
Kofi Annan

Se félicitant de l'intervention du grand ayatollah Al-Sistani et des informations faisant état d'un accord visant à mettre fin aux hostilités à Nadjaf, le Secrétaire général de l'ONU déplore cependant le nombre élevé de pertes en vies humaines générées par les actes de violence qui ont eu lieu à Koufa et ailleurs en Iraq.

Le Secrétaire général accueille avec satisfaction les efforts déployés par le grand ayatollah Ali Al-Sistani pour trouver une solution pacifique à la situation dans la ville sainte de Nadjaf, indique une déclaration communiquée aujourd'hui par son porte-parole dans laquelle il se dit également « encouragé par les informations selon lesquelles un accord a été trouvé pour mettre fin aux hostilités. »

Kofi Annan appelle toutes les parties à respecter le caractère sacré du mausolée de l'Imam Ali qui est, pour les musulmans à travers le monde, l'un des lieux de pèlerinage les plus saints, indique le texte.

Il déplore en revanche les violents incidents qui ont eu lieu aujourd'hui à Koufa et dans d'autres lieux en Iraq ainsi que le nombre élevé de pertes en vies humaines et de blessés, y compris parmi les civils.

Le Secrétaire général fait par ailleurs part de sa préoccupation au sujet de la situation humanitaire résultant des dernières hostilités et rappelle à toutes les parties leurs responsabilités en vertu du droit humanitaire international, y compris leur obligation de garantir un accès libre et inconditionnel du personnel médical et de l'assistance humanitaire à toutes les régions dans le besoin.

Selon les informations publiées dans la presse, le grand ayatollah Ali Al-Sistani est parvenu jeudi soir à un accord avec le leader chiite Moqtada Al-Sadr qui prévoit le désarmement des villes de Koufa et Nadjaf, deux villes où un total de 74 personnes auraient été tuées aujourd'hui.

Kofi Annan affirme à nouveau dans sa déclaration que les Nations Unies sont disposées à aider les Iraquiens dans le processus politique de transition et les exhorte à résoudre leurs différends par des moyens pacifiques.

 

♦ Recevez des mises à jour quotidiennes directement dans votre boîte mail - Inscrivez-vous ici.
♦ Téléchargez l'application ONU Info pour vos appareils iOS ou Android.