Droits de l'homme : la Commission d'enquête sur la Côte d'Ivoire au Burkina-Faso

26 août 2004

La Commission internationale d'enquête sur les violations des droits de l'homme en Côte d'Ivoire arrivée le 22 août dernier au Burkina Faso, dont environ trois millions de ressortissants vivent en Côte d'Ivoire, en repart aujourd'hui.

Etablie conformément aux dispositions de l'annexe VI des Accords de Linas Marcoussis pour faire suite aux requêtes du Président Laurent Gbagbo, cette Commission internationale est chargée d'enquêter sur les violations graves des droits de l'homme et du droit international humanitaire commises sur toute l'étendue du territoire de la République de Côte d'Ivoire depuis le 19 septembre 2002, rappelle un communiqué du Centre d'information des Nations Unies à Ouagadougou, Burkina Faso, publié hier.

La crise intervenue en Côte d'Ivoire depuis le 19 septembre 2002 ayant affecté toute la sous région de l'Afrique de l'Ouest, la Commission a été autorisée à visiter les pays voisins pour compléter ses travaux. C'est dans cette optique qu'elle a séjourné pendant 48 heures au Burkina Faso, une forte colonie estimée à environ trois millions de Burkinabés résidant en Côte d'Ivoire.

«Nous sommes arrivés à l'étape de Ouagadougou en route pour accomplir la mission que le Conseil de sécurité des Nations Unies nous a confiée », a déclaré à la presse le Président de la Commission, Laliel Balanda qui a précisé que la mission de la Commission couvrait « l'étude des événements qui se déroulent en Côte d'Ivoire » mais « qu'étant donné les conséquences de la situation en Côte d'Ivoire vers les pays voisins, il nous a été demandé de nous rendre sur place pour les évaluer. »

Durant son séjour au Burkina Faso, la Commission a eu des entretiens avec les autorités gouvernementales, les organisations de la société civile et d'éminentes personnalités à Ouagadougou et à Gaoua, une localité frontalière avec la Côte d'Ivoire. Elle s'est également entretenue avec de nombreux témoins et victimes de violations de droits humains en Côte d'Ivoire.

Après le Burkina Faso, la Commission composée de cinq Commissaires et d'un Président se rend au Mali pour la même mission, précise le communiqué.

---

 

♦ Recevez des mises à jour quotidiennes directement dans votre boîte mail - Inscrivez-vous ici.
♦ Téléchargez l'application ONU Info pour vos appareils iOS ou Android.