Nouvelle attaque en Afghanistan : le chef de l'ONU réclame une meilleure protection du personnel électoral

Nouvelle attaque en Afghanistan : le chef de l'ONU réclame une meilleure protection du personnel électoral

Jean Arnault
Après qu'une nouvelle attaque contre du personnel en Afghanistan a entraîné la mort d'un membre féminin de l'équipe électorale, le chef de l'ONU dans le pays a exprimé sa peine et sa préoccupation et lancé un appel à toutes les parties prenantes pour qu'elles prennent leur part de la protection des participants au processus électoral.

Un véhicule transportant les quatre membres afghans d'une équipe électorale, deux femmes et deux hommes, ainsi que le chauffeur du véhicule, a été touché par un engin explosif, tôt ce matin, dans le district de Khogiani à 50 km au Sud de la ville de Jalalabad dans la province de Nangarhar, indique un communiqué de la Mission d'assistance des Nations Unies en Afghanistan (MANUA) publié aujourd'hui.

Une des deux employées a été tuée sur le coup. Le conducteur, sérieusement blessé, a été évacué dans un hélicoptère de la MANUA en direction de l'hôpital de la Force internationale d'assistance à la sécurité, la FIAS, à Kaboul. Les trois autres passagers ont été traités à l'hôpital de Jalalabad qu'ils ont pu ensuite quitter.

Le Représentant spécial du Secrétaire général de l'ONU en Afghanistan, Jean Arnault, a exprimé sa profonde peine aux familles et aux amis de la collègue tuée et a souhaité un prompt rétablissement à ceux qui ont été blessés.

Il a loué le courage du personnel du Secrétariat électoral et a lancé un nouvel appel aux autorités locales, à la police, aux forces internationales et aux dirigeants des communautés concernées à apporter au processus d'inscription électorale toute la protection qu'il mérite.

---