Vives condamnations à l'ONU des attentats de Madrid

11 mars 2004
Kofi Annan

Réagissant aux informations sur les attentats à l'explosif qui se sont produits ce matin à Madrid, le Secrétaire général ainsi que le chef des Droits de l'homme de l'ONU ont exprimé leur indignation à l'égard d'attentats qualifiés « d'insensés », « d'inacceptables et de monstrueux. »

S'exprimant auprès de journalistes à son arrivée au Siège de l'ONU à New York, Kofi Annan a répété que « le meurtre de gens innocents n'était pas justifiable quelle qu'en soit la cause » et a qualifié de tels actes « d'insensés. »

Leurs auteurs doivent rendre compte de leurs actes, a déclaré Kofi Annan.

Le Haut Commissaire aux droits de l'homme par intérim, M. Bertrand Ramcharan, a lui aussi condamné les attentats, en insistant sur le caractère répétitif de ces attentats «inacceptables et monstrueux. »

« Les terroristes doivent savoir que [de telles attaques] ne parviendront jamais à détruire l'édifice du droit international et des droits de l'homme que la communauté internationale a construit pendant toutes ces années », indique M. Ramcharan dans un communiqué.

« La meilleure façon de répondre à ces attaques, a-t-il poursuivi, consiste à traduire leurs auteurs en justice dans le cadre des normes des droits de l'homme qui aident à lier entre elles nos sociétés qui sont sans cesse les cibles des terroristes, ajoute-t-il. »

 

♦ Recevez des mises à jour quotidiennes directement dans votre boîte mail - Inscrivez-vous ici.
♦ Téléchargez l'application ONU Info pour vos appareils iOS ou Android.