Plus d'une dizaine de pays interviendront lors des audiences de la Cour de l'ONU sur le mur israélien

18 février 2004

Une dizaine de pays ainsi que la Ligue des Etats arabes et l'Organisation de la Conférence islamique ont fait part à la Cour internationale de Justice (CIJ), l'organe judiciaire principal de l'ONU, de leur volonté de présenter des exposés oraux lors des audiences publiques dans le cadre de l'affaire du mur édifié par Israël en territoire palestinien occupé.

La CIJ indique, dans un communiqué publié aujourd'hui, avoir été informée par la Palestine, ainsi que par l'Afrique du Sud, l'Algérie, l'Arabie saoudite, le Bangladesh, Belize, Cuba, l'Indonésie, la Jordanie, Madagascar, la Malaisie, le Sénégal, le Soudan et la Turquie et par la Ligue des Etats arabes et l'Organisation de la Conférence islamique, de leur volonté de présenter des exposés oraux dans le cadre de l'affaire des 'Conséquences juridiques de l'édification d'un mur dans le Territoire palestinien occupé'.

La Cour a prévu de tenir des audiences publiques, à cette fin, au Palais de la Paix à La Haye où elle a son siège, du 23 février au 25 février prochains.

Le 8 décembre dernier, l'Assemblée générale de l'ONU décidait de demander à la CIJ de se prononcer sur la légalité du mur qu'est en train d'édifier Israël, « puissance occupante », « dans le Territoire palestinien occupé, y compris à l'intérieur et sur le pourtour de Jérusalem-Est. » Le délégué israélien avait alors condamné cette initiative et indiqué que son pays était prêt à démanteler la clôture en fonction de l'évolution des négociations sur le statut final.

La résolution avait été adoptée par 90 votes favorables, 8 voix contre (Australie, Etats-Unis, Ethiopie, États fédérés de Micronésie, Israël, Iles Marshall, Nauru et Palau) et 74 abstentions.

 

♦ Recevez des mises à jour quotidiennes directement dans votre boîte mail - Inscrivez-vous ici.
♦ Téléchargez l'application ONU Info pour vos appareils iOS ou Android.