L'ONU pourrait envoyer une mission d'évaluation sur les élections en Iraq

19 janvier 2004
Kofi Annan

A la suite de la réunion tripartite auquel il a participé aujourd'hui avec les représentants du Conseil de gouvernement iraquien et de l'Autorité provisoire de la Coalition au siège de l'ONU à New York, le Secrétaire général de l'ONU a déclaré qu'en fonction des conclusions de consultations techniques qui allaient être engagées, il était possible que l'ONU envoie une mission en Iraq qui évaluerait la faisabilité d'élections générales d'ici au 30 juin prochain. 

A la suite de la réunion tripartite auquel il a participé aujourd'hui avec les représentants du Conseil de gouvernement iraquien et de l'Autorité provisoire de la Coalition au siège de l'ONU à New York, le Secrétaire général de l'ONU a déclaré qu'en fonction des conclusions de consultations techniques qui allaient être engagées, il était possible que l'ONU envoie une mission en Iraq qui évaluerait la faisabilité d'élections générales d'ici au 30 juin.

Lors de la conférence de presse qui a succédé à une entrevue qui a donné lieu, selon lui, à « des échanges de vues très francs et ouverts », Kofi Annan a indiqué que, à la fois le Conseil de gouvernement et l'Autorité provisoire de la Coalition, avaient exprimé le souhait très vif que l'ONU envoie rapidement en Iraq une mission technique qui serait chargée d'évaluer s'il était possible d'organiser des élections générales dans les mois qui viennent et dans la négative, quelles étaient les solutions de rechange envisageables.

"Nous sommes tous d'accord pour dire que la tenue des élections est fondamentale. En fait, deux élections sont prévues en 2005. Reste à savoir à présent si les conditions requises sont réunies sur le plan politique et en matière de sécurité pour organiser des élections générales dès le mois de mai de cette année., a ajouté le Secrétaire général.

Kofi Annan a déclaré cependant que l'accord conclu ce matin entre les différents interlocuteurs prévoyait la tenue de discussions techniques plus poussées qui lui permettent d'être « en meilleure position » pour décider de ce qu'allait pouvoir faire l'ONU notamment en ce qui concerne l'envoi de la mission.

Il a également indiqué que les discussions de la matinée avait porté sur l'élaboration de la loi fondamentale et la future nomination de son Représentant spécial en Iraq.

« Je voudrais encore une fois réitérer ici que l'unique objectif de l'ONU est d'aider le peuple iraquien. Nous souhaiterions qu'un consensus très large se dégage sur cette question. Nous souhaiterions que les Iraquiens eux-mêmes puissent se prononcer et puissent dire ce qu'il faut faire pour que l'Iraq vive en paix avec ses voisins et pour que les Iraquiens puissent se prononcer sur le rôle éventuel de l'ONU », a également déclaré Kofi Annan.

Paul Bremer, le chef de l'Autorité provisoire de coalition, qui a succédé à la délégation iraquienne au cours de cette conférence de presse, a indiqué que le Secrétaire général avait donné son accord pour prendre en compte de toute urgence l'envoi de cette mission et que les discussions techniques annoncées se dérouleraient dès cet après-midi.

image Retransmission de la conférence de presse de Kofi Annan* (durée de la vidéo : 24 minutes)

image Reportage de la Radio ONU (audio)

 

♦ Recevez des mises à jour quotidiennes directement dans votre boîte mail - Inscrivez-vous ici.
♦ Téléchargez l'application ONU Info pour vos appareils iOS ou Android.