R.D du Congo : le Conseil de sécurité d'accord pour que soit créée la première brigade de l'armée nationale

15 janvier 2004

En décidant à l'unanimité que les forces armées constituées de la République démocratique du Congo (RDC) ne seraient pas concernées par la démilitarisation du pays, le Conseil de sécurité a permis la création de la première brigade de l'armée nationale.

« Dans la mesure où le gouvernement d'unité nationale et de transition a été établi et est en fonctions, l'exigence de la démilitarisation de Kisangani et de ses environs exprimée au paragraphe 3 de sa résolution 1304 (2000) ne s'appliquera pas aux forces intégrées et restructurées de la République démocratique du Congo et aux forces armées comprises dans le programme global pour la formation d'une armée nationale restructurée et intégrée », indique la résolution 1522 adoptée aujourd'hui à l'unanimité par le Conseil de sécurité.

Le Conseil « salue » au contraire « les efforts actuellement entrepris pour mettre en place la première brigade intégrée et unifiée à Kisangani » qu'il envisage comme une « étape vers l'élaboration et la mise en oeuvre d'un programme global pour la formation d'une armée nationale congolaise intégrée et restructurée. »

Il appelle instamment le gouvernement d'unité nationale et de transition à prendre les mesures appropriées pour la restructuration et l'intégration des forces armées de la République démocratique du Congo et appelle également la communauté internationale à continuer d'apporter son aide dans cette entreprise.

 

♦ Recevez des mises à jour quotidiennes directement dans votre boîte mail - Inscrivez-vous ici.
♦ Téléchargez l'application ONU Info pour vos appareils iOS ou Android.