Libéria : les soldats de l'ONU déployés en territoire rebelle

29 décembre 2003

Un contingent pakistanais de la Mission de l'ONU au Libéria est finalement parvenu à se déployer dans un des territoires encore contrôlés par les rebelles. La Mission devrait poursuivre son déploiement à Buchanan et Gbarnga, le 31 décembre.

La MINUL annonçait avant-hier qu'un de ses contingents était déployé à Kley Junction-Tubmanburg dans le comté de Bomi, à environ 30 km au Nord-Ouest de Monrovia. C'était la première fois que la Mission de l'ONU prenait position en territoire contrôlé par les groupes armés rebelles en dehors de Monrovia, indique un communiqué de la MINUL.

« Nous appuyons totalement le déploiement », a déclaré le chef d'état-major adjoint du LURD, le groupe armé des Libériens unis pour la réconciliation et la démocratie, « c'est pour cela que mes commandants sur le terrain et moi-même en sommes venus à collaborer et escorter votre convoi jusqu'à Kley Junction-Tubmanburg. »

Dès l'arrivée des soldats du maintien de la paix à Kley Junction, les combattants du LURD ont démantelé leurs points de contrôle, mis le feu aux barricades et utilisé les camions de l'ONU pour enlever leurs biens personnels.

« Nous sommes fatigués de la guerre. J'attends que l'ONU nous désarme, une fois achevé ce déploiement », a déclaré un des combattants du LURD.

Pour le Représentant spécial adjoint du Secrétaire général de l'ONU au Libéria temporairement responsable de la MINUL, Abou Moussa, « il s'agit d'un pas de géant vers le retour de la paix. »

Le 25 décembre, des forces du LURD avaient interrompu à mi-chemin le déploiement de la Mission et il avait fallu une réunion de haut niveau entre M. Moussa, le chef du Gouvernement de transition du Libéria, Gyude Bryant et les dirigeants du LURD et de l'autre groupement rebelle, le MODEL (Mouvement pour la démocratie au Libéria).

M. Moussa avait alors indiqué qu'il n'était pas possible de différer le déploiement et qu'il « ne pouvait être lié à l'attribution de postes dans le gouvernement. » Il avait également prévenu que toute entrave au déploiement des forces de l'ONU le 27 décembre pourrait avoir des conséquences sérieuses à la fois politiques et économiques, selon un précédent communiqué de la MINUL.

Le prochain déploiement de la mission de l'ONU s'effectuera à Buchanan et Gbarnga, le 31 décembre, en accord avec toutes les parties, le Gouvernement du Libéria, le LURD et le MODEL.

 

♦ Recevez des mises à jour quotidiennes directement dans votre boîte mail - Inscrivez-vous ici.
♦ Téléchargez l'application ONU Info pour vos appareils iOS ou Android.