Premier rapatriement d'anciens combattants burundais par la Mission de l'ONU en R.D. du Congo

29 décembre 2003

Pour la première fois, la MONUC, Mission de l'ONU en République démocratique du Congo (RDC) a raccompagné dans leurs pays 150 anciens combattants burundais, au terme d'une opération qu'il a fallu onze mois pour mener à bien.

La MONUC a ramené hier au Burundi, dans le centre de réfugiés de Gatumba, 150 ressortissants ex-combattants en RDC accompagnés de leurs dépendants. La Commission Nationale burundaise de Réhabilitation des Sinistrés les a alors pris en charge avant de les acheminer aujourd'hui vers leurs communes d'origine.

Cette opération de la MONUC a commencé, il y a onze mois, par le cantonnement progressif de combattants appartenant aux FDD, les Forces pour la défense de la démocratie, le principal mouvement rebelle armé hutu burundais, et aux FLN, les Forces de libération nationale, un autre groupe armé hutu burundais.

En février dernier, les combattants de ces deux mouvements ont été progressivement regroupés au centre de transit de la MONUC à Adi Kivu, à 30km au nord de Bukavu.

La MONUC se félicite de ce premier rapatriement volontaire d'ex-combattants burundais et de l'entière collaboration du gouvernement burundais, indique un communiqué de la Mission publié aujourd'hui.

Elle espère que « des opérations similaires vont se poursuivre prochainement et aboutir au rapatriement de l'ensemble des combattants burundais, estimé à quelques centaines, encore présents sur le territoire de la République Démocratique du Congo. »

 

♦ Recevez des mises à jour quotidiennes directement dans votre boîte mail - Inscrivez-vous ici.
♦ Téléchargez l'application ONU Info pour vos appareils iOS ou Android.