Une stratégie de gestion des produits chimiques initiée par l'ONU devrait être lancée à Bangkok

5 novembre 2003

La réunion qui réunira à Bangkok, du 9 au 13 novembre, plus de 500 délégués, devrait être l'occasion de lancer, à l'initiative du Programme des Nations Unies pour l'environnement, le PNUE, une nouvelle « approche stratégique de la gestion mondiale des produits chimiques.»

« On trouve des produits chimiques dans presque tous les produits manufacturés. Leur contribution aux sociétés et aux économies modernes est essentielle mais nous sommes de plus en plus conscients des risques posés par certains d'entre eux », souligne Klaus Toepfer, le directeur exécutif du PNUE.

Les ventes de produits chimiques dans le monde ont été multipliées par 9 depuis 1970 et continuent de progresser, indique l'agence. Elles ont rapporté 1,5 milliard de dollars en 1998 soit 9% du commerce international. Un rapport réalisé par la Banque mondiale en 2002 a par ailleurs mis en évidence le lien entre l'exposition à des substances toxiques et la pauvreté.

Un des principes objectifs de cette nouvelle approche stratégique est de faire de la sécurité en matière de produits chimiques « une question centrale du développement durable », précise M. Toepfer.

Le PNUE a joué un rôle déterminant, au cours des dernières années, dans l'adoption de deux traités ayant trait à la gestion des produits chimiques, la Convention de Rotterdam sur « la procédure de consentement préalable » régissant le commerce des produits chimiques dangereux, achevée en 1998, et la Convention de Stockholm sur les polluants organiques persistants de 2001.

 

♦ Recevez des mises à jour quotidiennes directement dans votre boîte mail - Inscrivez-vous ici.
♦ Téléchargez l'application ONU Info pour vos appareils iOS ou Android.