Le chef de l'ONU au Kosovo crée une instance de lutte contre la corruption

4 novembre 2003

Le Représentant spécial du Secrétaire général de l'ONU au Kosovo, Harri Holkeri vient de créer un groupe spécial chargé de détecter les éventuelles activités de fraude et de corruption au sein de la Mission de l'ONU dans la province ainsi que dans les institutions fonctionnant grâce à des fonds publics.

Le Représentant spécial du Secrétaire général de l'ONU au Kosovo, Harri Holkeri vient de créer un groupe spécial chargé de détecter les éventuelles activités de fraude et de corruption au sein de la Mission de l'ONU dans la province ainsi que dans les institutions fonctionnant grâce à des fonds publics.

Conçu pour améliorer la coordination dans les enquêtes sur la fraude et la corruption impliquant la Mission d'administration intérimaire des Nations Unies au Kosovo (MINUK) et les institutions provisoires autonomes du Kosovo, ce groupe spécial d'enquêtes sera composé de représentants du Bureau des services de contrôle interne (BSCI) de l'ONU, du Bureau anti-fraude européen et de l'Unité d'enquêtes financières.

Il aura autorité pour engager, mener et coordonner des enquêtes administratives visant à identifier la fraude et la corruption impliquant la MINUK, les institutions provisoires autonomes du Kosovo, les organes indépendants et de façon générale, les entreprises et institutions financées par le budget consolidé du Kosovo.

 

♦ Recevez des mises à jour quotidiennes directement dans votre boîte mail - Inscrivez-vous ici.
♦ Téléchargez l'application ONU Info pour vos appareils iOS ou Android.