L'UNESCO condamne l'assassinat d'un journaliste russe qui constitue une attaque contre la liberté de la presse

15 octobre 2003

Le Directeur de l'Organisation des Nations Unies pour l'éducation, la science et la culture (UNESCO) a condamné aujourd'hui l'assassinat récent d'un journaliste russe, ajoutant que ce meurtre constituait une attaque contre la démocratie et la liberté de la presse.

M. Sidorov, rédacteur en chef du journal quotidien indépendant 'Toglianttinskoe Obozrenie', a été tué le 9 octobre dans la région de la Volga, dans le centre de la Russie.

"Le meurtre d'Alexei Sidorov constitue une attaque de plus contre la démocratie et la transparence en Russie et doit être condamné en tant que tel", a déclaré le Directeur général de l'agence de l'ONU, Koïchiro Matsuura. "Il est inquiétant de noter que le prédécesseur de M. Sidorov, Valery Ivanov, fondateur du quotidien 'Toglianttinskoe Obozrenie', a lui aussi été assassiné et que les deux journalistes sont morts dans l'exercice de leur profession."

M. Ivanov, qui était aussi directeur de la chaîne de télévision indépendante Lada-TV, avait été tué devant son domicile à Togliatti le 29 avril 2002, selon l'organisation internationale, Reporters sans frontières (RSF). Deux autres responsables de cette même chaîne avaient également été tués en 2000 et 2001.

« Je me félicite du fait que le ministre de l'Intérieur de Russie soit déterminé à élucider ce crime et à poursuivre ses auteurs. C'est un signal fort envoyé à ceux qui utilisent la violence pour restreindre la liberté de la presse, une composante essentielle de la démocratie. Cela me donne une raison d'espérer que les journalistes tués ces dernières années ne sont pas morts en vain », a indiqué M. Matsuura.

 

♦ Recevez des mises à jour quotidiennes directement dans votre boîte mail - Inscrivez-vous ici.
♦ Téléchargez l'application ONU Info pour vos appareils iOS ou Android.