Un accord historique favorisant l´accès des pays enclavés aux marchés extérieurs est conclu dans le cadre d´une réunion de l´ONU

27 août 2003

Après trois jours de négociations, un accord historique a été conclu aujourd'hui à Almaty, au Kazakstan, dans le cadre de la première conférence internationale ministérielle sur les pays en développement enclavés et de transit organisée par les Nations Unies. Le nouvel accord définit un cadre de coopération entre ces pays et établit une série de directives en vue d'éliminer les obstacles administratifs aux exportations des pays enclavés.

Après trois jours de négociations, un accord historique a été conclu aujourd'hui à Almaty, au Kazakstan, dans le cadre de la première conférence internationale ministérielle sur les pays en développement enclavés et de transit organisée par les Nations Unies. Le nouvel accord définit un cadre de coopération entre ces pays et établit une série de directives en vue d'éliminer les obstacles administratifs aux exportations des pays enclavés.

Le Programme d'action d´Almaty prévoit également de compenser les pays enclavés en améliorant leur accès aux marchés et en facilitant leurs transactions commerciales.

Compte tenu de leur situation, les pays enclavés en développement dépensent actuellement en moyenne 15% de leurs recettes à l'exportation au financement du transport de leurs produits à travers les pays de transit, ce pourcentage pouvant atteindre 50% dans le cas de certains pays africains enclavés.

Outre les représentants des 30 pays en développement sans littoral, 33 pays de transit en développement, sept autres pays en développement, neuf pays donateurs, et 20 institutions financières internationales ont participé aux négociations.

Le Programme d'action d'Almaty devra être entériné par la Conférence des pays en développement sans littoral et de transit, organisée par l´ONU les 28 et 29 août, qui aura pour objectif principal de renforcer la coopération internationale avec les pays enclavés.

 

♦ Recevez des mises à jour quotidiennes directement dans votre boîte mail - Inscrivez-vous ici.
♦ Téléchargez l'application ONU Info pour vos appareils iOS ou Android.