L´ONU renouvelle sa demande de libération d´un membre du personnel humanitaire enlevé au Dagestan, en Fédération de Russie

L´ONU renouvelle sa demande de libération d´un membre du personnel humanitaire enlevé au Dagestan, en Fédération de Russie

Un an après l´enlèvement d´un membre du personnel humanitaire au Dagestan, en Fédération de Russie, l'ONU a réitéré aujourd´hui sa demande de libération immédiate tout en soulignant que de tels enlèvements ne pouvaient qu´entraver les efforts humanitaires de l´Organisation dans le Nord du Caucase.

L' ONU a déclaré qu´elle était extrêmement préoccupée du sort d' Arjan Erkel, le Chef de la mission de Médecins sans frontières au Dagestan, qui a été kidnapé à Makhachkala le 12 août 2002.

“L´ONU condamne l´enlèvement d'Arjan Erkel et souhaite rappeler, encore une fois, que de telles actions contribuent à ralentir la distribution de l´assistance humanitaire aux milliers de civils démunis dans le Nord du Caucase”, a déclaré le Bureau des Nations Unies chargé de la coordination de l´aide humanitaire en Fédération de Russie.

Selon les enquêteurs envoyés sur place, M. Erkel serait toujours vivant. Les forces de l´ordre de la Fédération de Russie continuent quant à elle leurs recherches, comme l´a affirmé dans une déclaration officielle le Président russe Vladimir Poutine.

Une délégation comprenant des représentants de l´ONU et des pays donateurs a terminé aujourd´hui une visite de deux jours dans le Nord du Caucase au cours de laquelle elle a évoqué le cas de M. Erkel dans les réunions organisées avec les autorités de la région.