R.D. du Congo : le Représentant de l´ONU condamne le meurtre de 11 Congolais pris en otage à l´Est du pays

7 août 2003

Le Représentant de l´ONU en République démocratique du Congo (RDC) a condamné le meutre de 11 Congolais pris en otage à Kafulu, près de Baraka au Sud-Kivu, province de l´Est de la RDC.

Selon les informations parvenues à la Mission de l´ONU en RDC, ces personnes auraient été tuées le 24 juillet à Kafulu par des soldats du Front pour la Défense de la Démocratie (FDD, rébellion burundaise) et des ex-Forces Armées Rwandaises (ex-FAR) qui combattaient aux côtés des milices populaires de défense congolaise Maï-Maï dans cette localité. L'une des victimes, Evariste Maheshe Chisagala, était un ingénieur hydraulicien employé par l'organisation humanitaire britannique « Tearfund ». Les dix autres victimes, originaires de Baraka, étaient également employées par cette organisation.

Le Représentant spécial du Secrétaire général des Nations Unies en RDC, William Swing, a condamné ces actes de violence contre le personnel humanitaire et a exhorté toutes les parties de prendre les mesures nécessaires en vue d'assurer la sécurité de ce personnel. Il a également demandé aux autorités compétentes d'ouvrir une enquête sur cette attaque, d'en arrêter les auteurs et de les traduire en justice.

« Cette tragédie met en exergue les dangers permanents auxquels sont exposés les agents humanitaires au cours de leur travail d'assistance aux groupes vulnérables », a déclaré William Swing qui a présenté ses condoléances à « Tearfund » ainsi qu'aux familles des victimes.

 

♦ Recevez des mises à jour quotidiennes directement dans votre boîte mail - Inscrivez-vous ici.
♦ Téléchargez l'application ONU Info pour vos appareils iOS ou Android.