FAO : accord sur un projet de lutte contre un ravageur du maïs en Europe centrale et orientale

16 juillet 2003

La FAO, l'agence de l'ONU pour l'alimentation et l'agriculture, va aider sept pays d'Europe centrale et orientale à contrôler la prolifération d'un parasite du maïs considéré comme un véritable fléau ayant entraîné des pertes économiques considérables dans ces pays.

La chrysomèle occidentale des racines du maïs, originaire des Etats-Unis où elle reste un véritable fléau pour les cultures de maïs, est apparue dans l'ex-Yougoslavie avant de se propager en Europe au début des années 90, affectant les productions de maïs et entraînant des pertes économiques considérables en Serbie et au Monténégro, en Hongrie, en Croatie et en Roumanie. En 2001, une importante infestation était signalée en Lombardie, dans le Nord de l'Italie, avant d'apparaître en France en 2002.

Un projet régional de lutte contre ce parasite, s'appuyant sur les résultats des dernières recherches en la matière, a été signé aujourd'hui à Rome entre le Sous-Directeur général de l'Organisation des Nations Unies pour l'alimentation et l'agriculture (FAO) , Henri Carsalade, le Directeur Général pour l'Italie de la coopération pour le développement, Giuseppe Deodato, et des représentants des ministères de l'agriculture des pays européens d'Europe centrale et orientale concernés par le projet.

Financé par le Gouvernement italien via le Fonds fiduciaire pour la sécurité alimentaire de la FAO, le projet d'un montant de 2 260 000 dollars permettra à la Bulgarie, la Hongrie, la Roumanie, la Serbie et le Monténégro, la Bosnie Herzégovine, la Croatie et la République slovaque de bénéficier, durant les trois prochaines années, des vingt ans d'expérience de la FAO en matière de programmes de gestion intégrée des ravageurs des plantes.

 

♦ Recevez des mises à jour quotidiennes directement dans votre boîte mail - Inscrivez-vous ici.
♦ Téléchargez l'application ONU Info pour vos appareils iOS ou Android.