Fin prochaine de la zone démilitarisée entre l'Iraq et le Koweït et de la Mission de l'ONU chargée de la surveiller

Fin prochaine de la zone démilitarisée entre l'Iraq et le Koweït et de la Mission de l'ONU chargée de la surveiller

Le Président du Conseil de sécurité, l'Ambassadeur Inocencio F. Arias
N'estimant plus nécessaire le maintien d'une zone démilitarisée entre l'Iraq et le Koweït et de la Mission de l'ONU chargée de la surveiller, le Conseil de sécurité a décidé de ne pas prolonger le mandat de la Mission d'observation des Nations Unies pour l'Iraq et le Koweït (MONUIK) au-delà d'une dernière période de trois mois et de mettre fin à la zone démilitarisée.

N'estimant plus nécessaire le maintien d'une zone démilitarisée entre l'Iraq et le Koweït et de la Mission de l'ONU chargée de la surveiller, le Conseil de sécurité a décidé de ne pas prolonger le mandat de la Mission d'observation des Nations Unies pour l'Iraq et le Koweït (MONUIK) au-delà d'une dernière période de trois mois et de mettre fin à la zone démilitarisée.

Après près de douze années en charge de la surveillance de la zone démilitarisée entre l'Iraq et le Koweït, les activités de la MONUIK s'achèveront le 6 octobre prochain. C'est ce qu'a décidé aujourd'hui, à l'unanimité, en même temps que la prolongation de son mandat pour une dernière période de trois mois, le Conseil de sécurité réuni sous la présidence de l'ambassadeur de l'Espagne, Inocencio F. Arias.

Estimant que « le maintien de l'opération de la MONUIK et d'une zone démilitarisée créée par la résolution 687 (1991) n'est plus nécessaire pour assurer la protection contre les menaces à la sécurité internationale posées par les agissements de l'Iraq à l'encontre du Koweït », il a décidé dans le même temps de « mettre un terme, à l'expiration du mandat de la MONUIK, le 6 octobre 2003, à la zone démilitarisée s'étendant jusqu'à 10 kilomètres à l'intérieur de l'Iraq et 5 kilomètres à l'intérieur du Koweït à partir de la frontière entre les deux pays. »

Dans son dernier rapport sur les activités de la mission, Kofi Annan notait que « d'avril 1991 à la mi-mars 2003, l'action de la MONUIK a constitué à de nombreux égards un modèle d'opération de maintien de la paix des Nations Unies. » Il n'en prenait pas moins acte de la fin du conflit en Iraq et de l'adoption par le Conseil de sécurité de la résolution 1483 et recommandait de clore la mission au terme d'une prolongation de trois mois de son mandat.