SRAS : l'Agence de l'ONU pour la santé retire Toronto de la liste des secteurs à contamination locale récente

15 mai 2003

L'Organisation mondiale de la santé (OMS) a retiré Toronto au Canada de la liste des secteurs à contamination locale récente du Syndrome respiratoire aigu sévère (SRAS), justifiant sa décision par le fait qu'aucun cas nouveau résultant d'une contamination locale n'avait été identifié depuis vingt jours et que, par conséquent, la ville satisfaisait aux critères préalables au changement de statut.

L'Organisation mondiale de la santé (OMS) a retiré Toronto au Canada de la liste des secteurs à contamination locale récente du Syndrome respiratoire aigu sévère (SRAS), justifiant sa décision par le fait qu'aucun cas nouveau résultant d'une contamination locale n'avait été identifié depuis vingt jours et que, par conséquent, la ville satisfaisait aux critères préalables au changement de statut.

L'OMS a pris sa décision hier après avoir passé en revue les informations en provenance de la ville canadienne. Pour décider du retrait de la liste des secteurs où cette forme atypique de pneumonie se transmet localement, le principal critère est le délai de 20 jours après l'identification d'un cas de contamination locale, indique-t-elle. Si de nouveaux cas n'apparaissent pas pendant un nouvel intervalle de 20 jours, on peut alors considérer que la chaîne de contamination est rompue. L'OMS a confirmé que le dernier cas identifié remontait au 20 avril dernier.

Toronto avait également été retirée le mois dernier de la liste des destinations faisant l'objet d'un avis de restriction de voyages par l'OMS.

Selon les informations disponibles hier, 7 628 cas probables et 587 décès étaient signalés dans 29 pays, ce qui représentait 97 cas et 14 morts supplémentaires par rapport au jour précédent.

 

♦ Recevez des mises à jour quotidiennes directement dans votre boîte mail - Inscrivez-vous ici.
♦ Téléchargez l'application ONU Info pour vos appareils iOS ou Android.