Congo-Kinshasa : la poursuite des combats à Bunia empêche l'ONU de secourir la population en détresse

Congo-Kinshasa : la poursuite des combats à Bunia empêche l'ONU de secourir la population en détresse

La poursuite des combats entre clans rivaux à Bunia, une petite ville du Nord-Est de la République démocratique du Congo (RDC), empêche l'ONU et d'autres organisations humanitaires de secourir des milliers de personnes en détresse, a indiqué aujourd'hui la Mission de l'ONU dans le pays.

Selon la Mission des Nations Unies au Congo (MONUC), les affrontements entre les milices Hema et Lendu empêchent les équipes humanitaires de porter secours à quelque 2000 personnes réfugiées à proximité de l'aéroport de Bumia. Deux autres milliers de personnes ont été se réfugier dans les locaux de la MONUC.

Les combats du week-end entre les deux factions rivales entrées en lutte pour le contrôle de la ville dès le début du retrait des troupes ougandaises, ont fait cinq morts et de nombreux blessés. Plusieurs immeubles et des bureaux occupés par l'ONU ont été pillés.

Dans le cadre du renforcement de sa présence en Ituri, la Monuc a déployé 411 militaires à Bunia et son effectif dans cette ville devrait passer à 600 d'ici la fin de la semaine.

Des responsables de l'ONU devaient se concerter aujourd'hui avec des membres de la Commission de pacification de l'Ituri (CPI), l'administration transitoire récemment mise en place et acceptée par les différentes factions rivales.