SRAS : l'agence de l'ONU pour la santé lève son avis de limitation de voyages vers Toronto

30 avril 2003

L'Organisation mondiale de la santé (OMS) a annoncé aujourd'hui qu'elle levait son avis de limitation des voyages à destination de Toronto, une décision justifiée par l'amélioration de la situation dans la ville canadienne où 146 personnes sont soupçonnées d'avoir contracté la pneumonie atypique.

L'OMS explique sa décision par une diminution du nombre des cas présumés de Syndrome respiratoire aigu sévère (SRAS) et par le fait que vingt jours se soient écoulés depuis que les derniers cas, contaminés localement ou mettant en évidence une exportation de la maladie, aient été signalés.

Le directeur de l'OMS, Gro Harlem Brundtland, a toutefois souligné que "des cas récents de transmission dans les hôpitaux" montraient qu'il y avait toujours une épidémie de SRAS à Toronto et que "la levée de l'avis sur les voyages ne changeait pas le statut de Toronto", toujours considérée comme une "zone affectée". Le nombre des cas enregistrés de SRAS à Toronto s'élevait, hier, à 146, et celui des décès à 20, selon l'OMS.

L'OMS continue à recommander d'éviter pour le moment de se rendre à Beijing, Hongkong et dans les provinces chinoises de Shanxi et Guangdong.

Selon les informations disponibles hier, 5 462 malades sont soupçonnés d'avoir contracté la maladie et 353 en sont mortes dans 27 pays.

 

♦ Recevez des mises à jour quotidiennes directement dans votre boîte mail - Inscrivez-vous ici.
♦ Téléchargez l'application ONU Info pour vos appareils iOS ou Android.