Le Vietnam pourrait avoir maîtrisé l'épidémie de SRAS, indique l'OMS

25 avril 2003

Le Vietnam, où aucun nouveau cas de pneumonie atypique n'a été signalé depuis 17 jours, pourrait être le premier pays à avoir maîtrisé l'épidémie, indique l'Organisation mondiale de la santé (OMS).

Alors qu'approche le 30 avril qui marque la fin d'un délai couvrant deux périodes d'incubation et qu'à ce jour aucun nouveau cas de Syndrome respiratoire aigu sévère (SRAS) n'a été signalé au Vietnam, l'OMS estime que ce pays pourrait être le premier à être retiré de la liste des pays touchés par le SRAS.

Alors que 4 649 personnes contaminées sont recensées à ce jour, que 274 décès ont été enregistrés et que l'épidémie affecte 26 pays, l'OMS attribue les résultats obtenus par le Vietnam à la rapidité avec laquelle le pays a réagi dès le début et à la part prise par le gouvernement vietnamien.

Le Vietnam a été le second pays touché après que l'épidémie ait fait son apparition dans la province de Guangdong en Chine mais la maladie a été rapidement identifiée par Carlo Urbani, un spécialiste des maladies infectieuses auprès de l'OMS qui a lancé une alerte mondiale après que des cas d'une maladie respiratoire atypique soient apparus parmi le personnel médical qui soignait un homme d'affaires à l'hôpital français d'Hanoï. Ce patient est mort le 13 mars à Hongkong et le docteur Urbani le 29 mars en Thaïlande.

L'OMS incite aujourd'hui à la plus grande prudence à l'égard des tests de dépistage, indiquant que ceux actuellement disponibles, ne sont pas totalement fiables. Elle invite donc à s'appuyer sur une analyse des symptômes pour établir un diagnostic.

 

♦ Recevez des mises à jour quotidiennes directement dans votre boîte mail - Inscrivez-vous ici.
♦ Téléchargez l'application ONU Info pour vos appareils iOS ou Android.