L'UNICEF : le manque d'accès à l'eau potable est fatal à la santé et à l'éducation des enfants

L'UNICEF : le manque d'accès à l'eau potable est fatal à la santé et à l'éducation des enfants

Des fillettes iraquiennes tirent de l'eau d'une pompe installée par l'UNICEF (Koya, Iraq)
Dans le cadre des préparatifs du troisième Forum mondial de l'eau, qui se tiendra à Kyoto, du 16 au 23 mars, le Fonds de l'ONU pour l'enfance (UNICEF) a affirmé aujourd'hui que le manque d'accès à l'eau potable tue chaque année plus de 1, 6 million d'enfants des pays en développement. Il force également les fillettes à abandonner leur scolarisation.

Dans le cadre des préparatifs du troisième Forum mondial de l'eau, qui se tiendra à Kyoto, du 16 au 23 mars, le Fonds de l'ONU pour l'enfance (UNICEF) a affirmé aujourd'hui que le manque d'accès à l'eau potable tue chaque année plus de 1, 6 million d'enfants des pays en développement. Il force également les fillettes à abandonner leur scolarisation.

Dans le cadre de ce forum, l'UNICEF prévoit de donner la parole à une centaine d'enfants pour évoquer leurs propres expériences. Cet événement coïncidera avec la Journée mondiale de l'eau, célébrée le 22 mars par l'ONU depuis 1994.

Rappelant que l'eau est l'une des richesses naturelles les plus précieuses, la Directrice de l'Agence de l'ONU pour l'enfance (UNICEF), Carol Bellamy, a souligné l'importance de préserver les ressources en eau de notre planète pour les générations futures. Elle a également exhorté les responsables politiques à mobiliser davantage de ressources pour faciliter et protéger l'accès à l'eau potable.