Les inspections de l'ONU se poursuivent en Iraq, mais aucun entretien privé ne peut avoir lieu

28 janvier 2003
Inspecteurs de l'ONU en Iraq

Les inspections des experts de la Commission de contrôle, de vérification et d'inspection de l'ONU (CCVINU) et de l'Agence internationale de l'énergie atomique (AIEA) continuent à se dérouler normalement, mais les demandes d'entretiens privés avec les ressortissants iraquiens se heurtent toujours au refus systématique de ces derniers.

Les inspections des experts de la Commission de contrôle, de vérification et d'inspection de l'ONU (CCVINU) et de l'Agence internationale de l'énergie atomique (AIEA) (site en anglais) continuent à se dérouler normalement, mais les demandes d'entretiens privés avec les ressortissants iraquiens se heurtent toujours au refus systématique de ces derniers.

Selon le porte-parole de la CCVINU à Bagdad, les experts de l'ONU ont demandé à interroger en privé un ressortissant iraquien, dimanche et hier. Les deux fois, l'individu en question a exigé que l'entretien se déroule en la présence de témoins. De ce fait, le rendez-vous a dû être annulé. A ce jour, les demandes d'entretiens privés avec 16 Iraquiens ont été rejetées par ces derniers. "La CCVINU continuera à demander des entretiens privés, comme l'autorise la résolution 1441 du Conseil de sécurité", a indiqué (en anglais) le porte-parole.

La CCVINU compte a présent 100 inspecteurs en Iraq, alors que l'AIEA en dispose de 11. Les autres 140 personnes sur place font partie du personnel d'appui et technique.

Par ailleurs, des groupes d'experts en désarmement biologique, chimique et balistique de la CCVINU ont visité ce matin plusieurs installations militaires, ainsi qu'un centre de recherche biotechnologique et une société chimique à 90 kilomètres au sud de Bagdad.

Pour leur part, les experts de l'AIEA ont mené des inspections dans plusieurs collèges d'enseignement et visité les installations d'une usine de fabrication de matériel industriel.

 

♦ Recevez des mises à jour quotidiennes directement dans votre boîte mail - Inscrivez-vous ici.
♦ Téléchargez l'application ONU Info pour vos appareils iOS ou Android.