Le Président de la Commission de contrôle, de vérification et d'inspection de l'ONU affirme que l'Iraq coopère mieux sur les questions de procédure que sur les questions de fond

27 janvier 2003

Le Président de la Commission de contrôle, de vérification et d'inspection de l'ONU (CCVINU), Hans Blix, a affirmé que les autorités iraquiennes coopéraient mieux avec les inspecteurs de l'ONU sur les questions de procédure que sur les questions de fond.

Le Président de la Commission de contrôle, de vérification et d'inspection de l'ONU (CCVINU), Hans Blix, a affirmé que les autorités iraquienes coopéraient mieux avec les inspecteurs de l'ONU sur les questions de procédure que sur les questions de fond.

Soumettant ce matin au Conseil de sécurité un premier bilan du déroulement de soixante jours d'inspections en Iraq, M. Blix a souligné que les autorités iraquiennes avaient volontairement ouvert l'accès de tous les sites que l'ONU a souhaité visiter, mais qu'elles refusaient toujours d'autoriser le survol de leur territoire par des avions de reconnaissance U2 de l'ONU, ou les missions par hélicoptère dans les zones d'exclusion aérienne.

En revanche, a poursuivi M. Blix, la coopération de Bagdad sur les questions de fond laisse à désirer. D'une part, la Déclaration iraquienne de 12 000 pages sur les efforts de ce pays en matière de désarmement est lacunaire, car elle ne répond pas à toutes les questions sur les activités chimiques, balistiques ou biologiques de l'Iraq depuis la suspension des inspections de l'ONU en décembre 1998. En outre, même à l'heure actuelle, les autorités de Bagdad ne fournissent pas les documents demandés par la CCVINU, et n'encouragent pas non plus les entretiens privés avec les scientifiques iraquiens qui auraient pu participer aux programmes de fabrication d'armes de destruction massive dans ce pays, a affirmé M. Blix.

Soulignant que plus de 230 sites ont été visités à ce jour, dont plus d'une vingtaine pour la première fois, M. Blix a mis l'accent sur la capacité accrue de la CCVINU à remplir sa mission sur le terrain. "Nous sommes en train de former de nouveaux inspecteurs à Vienne, et, éventuellement, nous disposerons d'une liste de 350 experts compétents capables d'inspecter sur le terrain. La CCVINU dispose aussi de huit hélicoptères, et a ouvert deux Bureaux, l'un à Bagdad, l'autre à Mossoul, avec un troisième prochainement à Bassorah", a-t-il précisé. "Nous sommes désormais en mesure d'envoyer plusieurs missions simultanément par jour partout en Iraq, par la route ou par les airs", a-t-il dit.

imageVidéo - Déclaration de M. Blix*

 

♦ Recevez des mises à jour quotidiennes directement dans votre boîte mail - Inscrivez-vous ici.
♦ Téléchargez l'application ONU Info pour vos appareils iOS ou Android.