Le chef de l'Agence internationale de l'énergie atomique estime qu'il faudra plus de temps pour tirer des conclusions sur le programme militaire nucléaire iraquien

27 janvier 2003
Déclaration de Mohammed ElBaradei au Conseil de sécurité

Le chef de l'Agence internationale de l'énergie atomique de l'ONU (AIEA), Mohamed ElBaradei, a estimé qu'il faudrait plusieurs mois d'inspections supplémentaires pour tirer des conclusions définitives sur les activités militaires nucléaires de l'Iraq.

Le chef de l'Agence internationale de l'énergie atomique (AIEA) (site en anglais), Mohamed ElBaradei, a estimé qu'il faudrait plusieurs mois d'inspections supplémentaires pour tirer des conclusions définitives sur les activités nucléaires militaires de l'Iraq.

Intervenant ce matin après M. Blix devant le Conseil de sécurité, M. ElBaradei a présenté un bilan (en anglais) préliminaire des quelque 139 inspections menées sur 106 sites iraquiens par les experts de l'AIEA depuis la reprise des inspections il y a deux mois, le 27 décembre 2002.

"Aucune activité nucléaire interdite n'a été décelée à ce jour par nos experts, mais il reste un certain nombre de questions dans différents domaines à éclaircir", a-t-il précisé.

Le chef de l'AIEA a par ailleurs réitéré sa demande aux autorités de Bagdad de faire preuve d'une coopération plus active avec les experts de l'Agence, et invité les Etats membres de l'ONU à fournir à ses inspecteurs tous les renseignements en leur possession qui pourraient faciliter la mission d'inspection de l'AIEA.

Affirmant que le soutien continu et unanime du Conseil de sécurité était indispensable au travail de l'AIEA, M. ElBaradei a estimé que plusieurs mois supplémentaires seraient nécessaires aux inspecteurs pour mener à bien leur mission. "Ces quelques mois de plus constitueraient un précieux investissement dans la paix, dans la mesure où ils pourraient nous permettre d'éviter la guerre", a conclu M. ElBaradei.

imageVidéo - Déclaration de M. ElBaradei*

 

♦ Recevez des mises à jour quotidiennes directement dans votre boîte mail - Inscrivez-vous ici.
♦ Téléchargez l'application ONU Info pour vos appareils iOS ou Android.