Le Secrétaire général affirment que les dirigeants et le peuple ivoiriens détiennent les clés de la paix

26 janvier 2003
(de gauche à droite) Président Chirac, Kofi Annan et le Président Bongo

Le Secrétaire général de l'ONU, Kofi Annan, a affirmé que les dirigeants et le peuple ivoriens détenaient les clés de la paix dans leur pays.

Le Secrétaire général de l'ONU, Kofi Annan, a affirmé que les dirigeants et le peuple ivoriens détenaient les clés de la paix dans leur pays.

Intervenant aujourd'hui à Paris à l'occasion d'une conférence de presse conjointe avec le Président français Jacques Chirac, le Secrétaire général a invité les parties qui ont signé l'accord du week-end qui prévoit la fin du conflit qui déchire la Côte d'Ivoire depuis l'automne dernier, à tenir leur engagement en faveur de la paix. "Les Ivoiriens qui demandent la paix, qui veulent la fin du conflit, qui souffrent depuis plusieurs mois, méritent d'être entendus", a dit M. Annan.

Le Secrétaire général a précisé par ailleurs que le Conseil de sécurité se réunirait mardi pour examiner le processus de paix en Côte d'Ivoire. "Je m'attends à ce que le Conseil examine éventuellement l'adoption de mesures qui visent à faciliter l'application de l'accord", a-t-il déclaré.

A l'heure actuelle, a précisé M. Annan, l'ONU est activement engagée dans le travail humanitaire en faveur des centaines de milliers de personnes déplacées et de réfugiés, qui dépendent d'une aide alimentaire extérieure pour subsister. "En outre, nous sommes très actifs sur la question des droits de l'homme", a souligné le Secrétaire général, indiquant qu'une équipe d'experts était actuellement en route pour enquêter sur les allégations d'exactions commises au cours des derniers mois en Côte d'Ivoire. Le rapport de ce groupe devrait être rendu public la semaine prochaine.

 

♦ Recevez des mises à jour quotidiennes directement dans votre boîte mail - Inscrivez-vous ici.
♦ Téléchargez l'application ONU Info pour vos appareils iOS ou Android.