Kofi Annan exprime son soutien à l'appel du Sommet extraordinaire de la CEDEAO pour l'arrêt des hostilités en Côte d'Ivoire

30 septembre 2002

Affirmant sa profonde préoccupation devant l'évolution de la situation en Côte d'Ivoire, le secrétaire général de l'ONU, Kofi Annan, a exprimé son soutien à l'appel lancé par les membres de la Communauté économique des Etats de l'Afrique de l'Ouest (CEDEAO) pour un arrêt des hostilités en Côte d'Ivoire.

Affirmant sa profonde préoccupation devant l'évolution de la situation en Côte d'Ivoire, le secrétaire général de l'ONU, Kofi Annan, a exprimé son soutien à l'appel lancé par les membres de la Communauté économique des Etats de l'Afrique de l'Ouest (CEDEAO) pour un arrêt des hostilités en Côte d'Ivoire.

Dans un communiqué publié ce soir, le secrétaire général soutient notamment l'appel aux insurgés pour qu'ils suspendent les combats et à toutes les parties pour qu'elles oeuvrent au règlement négocié de leurs différends, afin d'éviter de nouvelles violences "dont les conséquences humanitaires pourraient s'avérer désastreuses pour la Côte d'Ivoire et l'ensemble de la sous-région".

Le secrétaire général invite par ailleurs la communauté internationale à soutenir l'initiative de paix de la CEDEAO et réaffirme la volonté de l'ONU d'apporter son concours aux efforts en cours pour régler la crise dans ce pays.

Les pays membres de la CEDEAO s'étaient réunis hier pour examiner la meilleure manière de ramener le calme en Côte d'Ivoire, après le coup d'Etat manqué du 19 septembre.

 

♦ Recevez des mises à jour quotidiennes directement dans votre boîte mail - Inscrivez-vous ici.
♦ Téléchargez l'application ONU Info pour vos appareils iOS ou Android.