Le secrétaire général désigne les factions coupables de recruter des enfants-soldats

16 décembre 2002

Les forces gouvernementales et les groupes rebelles du Burundi, de la République démocratique du Congo (RDC), du Libéria et de la Somalie recrutent des enfants pour combattre dans leurs rangs. C'est qu'affirme un nouveau rapport du secrétaire général de l'ONU qui désigne les zones de combat où les enfants servent régulièrement comme combattants.

Les forces gouvernementales et les groupes rebelles du Burundi, de la République démocratique du Congo (RDC), du Libéria et de la Somalie recrutent des enfants pour combattre dans leurs rangs. C'est ce qu'affirme un nouveau rapport du secrétaire général de l'ONU qui désigne les zones de combat où les enfants servent régulièrement comme combattants.

Outre les quatre pays mentionnés, le rapport cite l'Afghanistan comme pays dont certaines factions utilisent des enfants-soldats.

Olara Otunnu, responsable de l'ONU du dossier des enfants en temps de conflit armé, a noté pour sa part que c'était la première fois qu'un rapport officiel désignait nommément les auteurs de violations des normes de protection des enfants victimes des conflits armés. "C'est un message adressé aux gouvernements et aux groupes d'insurgés qu'ils seront responsables du bien-être des enfants recrutés dans leurs rangs", a-t-il dit.

Reportage de la Radio ONU image

 

♦ Recevez des mises à jour quotidiennes directement dans votre boîte mail - Inscrivez-vous ici.
♦ Téléchargez l'application ONU Info pour vos appareils iOS ou Android.