Le secrétaire général constate que le conflit israélo-palestinien perdure 25 ans après la visite d'Anwar Sadate à Jérusalem

Le secrétaire général constate que le conflit israélo-palestinien perdure 25 ans après la visite d'Anwar Sadate à Jérusalem

Malgré la visite historique du Président égyptien Anwar Sadate à Jérusalem il y a un quart de siècle, force est de constater que le conflit israélo-palestinien perdure et qu'Israël n'a toujours pas fait la paix avec ses voisins du nord. C'est ce qu'a déclaré le secrétaire général de l'ONU, Kofi Annan, dans une allocution prononcée ce matin à l'Université du Maryland, près de Washington.

Malgré la visite historique du Président égyptien Anwar Sadate à Jérusalem il y a un quart de siècle, force est de constater que le conflit israélo-palestinien perdure et qu'Israël n'a toujours pas fait la paix avec ses voisins du nord. C'est ce qu'a déclaré le secrétaire général de l'ONU, Kofi Annan, dans une allocution (en anglais) prononcée ce matin à l'Université du Maryland, près de Washington.

Affirmant que Sadate avait fait preuve de "courage, de détermination et d'une intuition politique extraordinaire", M. Annan a souligné que l'ex-président égyptien avait compris que les pays arabes ne pourraient récupérer les terres occupées par Isräel à moins d'offrir à cette dernière une paix globale et véritable.

Le secrétaire général a fait ces remarques en tant que Conférencier du discours annuel consacré à la mémoire du dirigeant égyptien assassiné.

Dans l'après-midi, M. Annan devait s'entretenir à la Maison Blanche avec le Président américain George W. Bush.