Le TPIY condamne un ex-fonctionnaire bosno-serbe à cinq ans de prison

Le TPIY condamne un ex-fonctionnaire bosno-serbe à cinq ans de prison

Le Tribunal pénal international de l'ONU pour l'ex-Yougoslavie (TPIY) a condamné hier un ex-fonctionnaire bosno-serbe à une peine de cinq ans de prison.

Le Tribunal pénal international de l'ONU pour l'ex-Yougoslavie (TPIY) a condamné hier un ex-fonctionnaire bosno-serbe à une peine de cinq ans de prison.

L'accusé, Milan Simic, a plaidé coupable en mai dernier de crimes contre l'humanité.

M. Simic a été condamné pour avoir donné des coups de pied et frappé à maintes reprises avec des barres de fer Muhamed Bicic, lors de la détention de ce dernier en 1992. L'accusé et quatre autres condamnés ont été également inculpés d'avoir planifié, préparé et exécuté des campagnes de persécution contre des civils non-serbes de la région.

L'acte d'accusation indique que sur les quelque 17 000 Bosno-Croates et Bosno-Musulmans qui vivaient dans la région de Bosanski Samac avant avril 1992, il n'en restait plus que 300, les autres ayant fui ou étant déplacés de force par les forces serbes.