Le secrétaire général de l'ONU "vivement préoccupé" par l'existence présumée d'un programme militaire nucléaire en République démocratique populaire de Corée

18 octobre 2002

Le secrétaire général de l'ONU, Kofi Annan, a exprimé sa "vive préoccupation" d'apprendre que de l'uranium enrichi était apparemment fabriqué à des fins militaires en République démocratique populaire de Corée.

Le secrétaire général de l'ONU, Kofi Annan, a exprimé sa "vive préoccupation" d'apprendre que de l'uranium enrichi était apparemment fabriqué à des fins militaires en République démocratique populaire de Corée.

Dans un communiqué publié aujourd'hui, le secrétaire général a précisé que si ces informations se confirmaient, un tel programme serait non seulement contraire aux engagements internationaux de la Corée du Nord, y compris dans le cadre du Traité de non-prolifération d'armes nucléaires, mais irait à l'encontre des efforts qui visent à réduire et à éliminer les armes de destruction massive.

Le secrétaire général salue par ailleurs l'ouverture des consultations entre les parties intéressées, affirmant que la question des armes de destruction massive devait recevoir la plus haute priorité.

Pour sa part, le directeur de l'Agence internationale de l'énergie atomique (AIEA), Mohamed ElBaradei, a adressé un message aux autorités nord-coréennes, confirmant que l'AIEA était prête à dépêcher une mission sur place ou recevoir une délégation de Pyongyang à Vienne pour parler de la question.

M. El Baradei a également exprimé l'espoir que le Gouvernement de Pyongyang accepterait de se conformer à nouveau sans tarder à ses engagements en matière de non-prolifération nucléaire.

 

♦ Recevez des mises à jour quotidiennes directement dans votre boîte mail - Inscrivez-vous ici.
♦ Téléchargez l'application ONU Info pour vos appareils iOS ou Android.