Un ex-maire rwandais plaide non-coupable du crime de génocide devant le Tribunal pénal international de l'ONU

20 septembre 2002

Jean-Baptiste Gatete, ex-maire de la commune de Murambi, accusé de génocide, d'incitation au crime et de crimes contre l'humanité a plaidé non-coupable aujourd'hui devant le Tribunal pénal international de l'ONU pour le Rwanda (TPIR).

Jean-Baptiste Gatete, ex-maire de la commune de Murambi, accusé de génocide, d'incitation au crime et de crimes contre l'humanité a plaidé non-coupable aujourd'hui devant le Tribunal pénal international de l'ONU pour le Rwanda (TPIR).

M. Gatete est soupçonné d'avoir mené une campagne de terreur contre les civils Tutsis, qui a conduit au meurtre de plusieurs milliers de personnes dans les préfectures de Byumaba et de Kibungo. Il aurait participé personnellement aux massacres.

Par ailleurs, l'Agence de l'ONU aux réfugiés (HCR) a exprimé sa "profonde préoccupation" d'apprendre que les réfugiés congolais au Rwanda subiraient des pressions des autorités locales pour qu'ils retournent dans leur pays comme membres des groupes militaires rebelles stationnés en République démocratique du Congo (RDC).

En outre, les autorités rwandaises ont interdit la réouverture de plusieurs écoles dans les camps de réfugiés congolais au Rwanda, comme autre moyen de forcer les réfugiés à rentrer chez eux.

Le HCR signale aussi que de nombreux retours de réfugiés congolais chez eux semblent avoir été forcés, et demande au Gouvernement rwandais de respecter le caractère volontaire des rapatriements.

 

♦ Recevez des mises à jour quotidiennes directement dans votre boîte mail - Inscrivez-vous ici.
♦ Téléchargez l'application ONU Info pour vos appareils iOS ou Android.