Kofi Annan affirme que le plan de développement de l'Afrique doit réduire la pauvreté et juguler l'épidémie du sida

16 septembre 2002

Le secrétaire général de l'ONU, Kofi Annan, a affirmé qu'un plan de développement de l'Afrique incapable de réduire la pauvreté ou de juguler l'épidémie du sida sur le continent n'aurait pas de chance d'aboutir.

Le secrétaire général de l'ONU, Kofi Annan, a affirmé qu'un plan de développement de l'Afrique incapable de réduire la pauvreté et de juguler l'épidémie du sida sur le continent n'aurait pas de chance d'aboutir.

Dans une intervention prononcée ce matin à l'ouverture de la session spéciale de l'Assemblée générale sur l'Afrique, le secrétaire général a estimé que la promotion de l'éducation des jeunes filles et la lutte contre le VHI/sida représenteraient les principaux buts à atteindre par le Nouveau Partenariat pour le développement de l'Afrique (NEPAD). Ces objectifs, a-t-il indiqué, figurent en bonne place dans la Déclaration du Millénaire adoptée par l'ONU en 2000.

M. Annan a également lancé un appel à la communauté internationale pour qu'elle apporte son concours aux efforts économico-sociaux du continent. "Dans cette période de mondialisation, mêmes les pays les plus puissants de la planète ne peuvent ignorer les crises qui se déroulent ailleurs qu'à leur risque et péril", a-t-il dit. "Par contre, les occasions de croissance et d'innovation existent partout, et tout le monde peut en profiter".

 

♦ Recevez des mises à jour quotidiennes directement dans votre boîte mail - Inscrivez-vous ici.
♦ Téléchargez l'application ONU Info pour vos appareils iOS ou Android.