Le représentant spécial de l'ONU assure que malgré l'insécurité le processus de paix en Afghanistan "suit son cours"

Le représentant spécial de l'ONU assure que malgré l'insécurité le processus de paix en Afghanistan "suit son cours"

Intervention de M. Brahimi au Conseil de sécurité
Le représentant spécial de l'ONU en Afghanistan, Lakhdar Brahimi, a assuré le Conseil de sécurité que malgré l'insécurité ambiante, le processus de paix en Afghanistan "suivait son cours".

Le représentant spécial de l'ONU en Afghanistan, Lakhdar Brahimi, a assuré le Conseil de sécurité que malgré l'insécurité ambiante, le processus de paix en Afghanistan "suivait son cours".

Dans une intervention ce matin à New York, M. Brahimi a souligné un certain nombre de succès enregistrés au cours des derniers mois dans le pays, comme la tenue de la Loya Jirga, l'assemblée traditionnelle afghane, la reprise de l'enseignement scolaire élémentaire, le retour de plus d'un million de réfugiés et de personnes déplacées dans leurs foyers et le début de la campagne d'élimination de la culture du pavot.

Toutefois, a-t-il souligné, les problèmes sécuritaires demeuraient préoccupantes, comme en témoigne le récent assassinat du vice-président Haji Abdoul Qadir. M. Brahimi a réitéré sa demande d'un déploiement de la Force de sécurité internationale, cantonnée actuellement à Kaboul, à d'autres régions du pays, et réaffirmé la détermination de l'ONU à aider l'Autorité intérimaire afghane à consolider ses positions dans toutes les régions.

"Il nous faut prouver au peuple afghan que nous ne partirons que lorsque toutes nos promesses auront été tenues", a dit M. Brahimi.

L'intervention de M. Brahimi devait être suivie d'un débat du Conseil sur la situation en Afghanistan.

image

Retransmission

de la séance du Conseil de sécurité *