Kofi Annan affirme que la Mission de l'ONU en Ethiopie-Erythrée peut contribuer à faciliter la mise en oeuvre des décisions de la Commission frontalière

18 juillet 2002

Dans un rapport publié aujourd'hui, le secrétaire général de l'ONU, Kofi Annan, affirme que la Mission de l'ONU en Ethiopie-Erythrée (MINUEE) a un rôle constructif à jouer dans l'application concrète des décisions de la Commission frontalière indépendante.

Le personnel de la MINUEE pourrait exécuter des opérations de déminage, négocier avec les parties la passation dans l'ordre du contrôle territorial et fournir un appui logistique et administratif aux membres de la Commission frontalière sur le terrain.

Toutefois, note M. Annan, ce rôle ne pourra être rempli qu'avec la coopération des parties. "Les autorités d'Addis Abeba et d'Asmara devront faire preuve de retenue", lance le secrétaire général, affirmant que l'aboutissement de ce processus, dans lequel les deux parties ont investi lourdement, "est à portée de la main".

 

♦ Recevez des mises à jour quotidiennes directement dans votre boîte mail - Inscrivez-vous ici.
♦ Téléchargez l'application ONU Info pour vos appareils iOS ou Android.