Le secrétaire général recommande la prorogation de six mois du mandat la Force intérimaire de l'ONU au Liban

17 juillet 2002

En raison de la récente montée des tensions le long de la ligne de retrait israélo-libanaise, le secrétaire général de l'ONU, Kofi Annan, a recommandé la prorogation de six mois, jusqu'en janvier prochain, du mandat de la Force intérimaire de l'ONU au Liban (FINUL).

Dans un rapport rendu public aujourd'hui sur la situation dans la région, M. Annan décrit les attaques menées par les Hezbollah par-dessus la Ligne Bleue qui marque le retrait des forces israéliennes, et la réticence des autorités libanaises à déployer leurs propres troupes dans cette région, en violation des décisions du Conseil de sécurité.

Le document note également les incursions "injustifiées" de l'aviation israélienne dans l'espace aérien libanais d'une manière presque quotidienne.

Réitérant son appel aux Gouvernement libanais pour qu'il assure une totale liberté de mouvement aux contingents de la FINUL, le secrétaire général exprime sa préoccupation devant l'évolution de la situation au Sud Liban. "Il est indispensable que toutes les parties concernées respectent scrupuleusement le tracé de la Ligne Bleue", rappele-t-il.

M. Annan déplore par ailleurs la précaire situation financière de la FINUL, dont le déficit s'élève à plus de 106 millions de dollars, et invite les Etats membres à s'acquitter "rapidement et totalement" de leurs arriérés à la FINUL.

 

♦ Recevez des mises à jour quotidiennes directement dans votre boîte mail - Inscrivez-vous ici.
♦ Téléchargez l'application ONU Info pour vos appareils iOS ou Android.