Kofi Annan déplore la campagne hostile contre la Mission de l'ONU au Congo démocratique

3 juin 2002

Le secrétaire général de l'ONU, Kofi Annan, a déploré la récente campagne hostile menée contre la Mission de l'ONU en République démocratique du Congo (MONUC), notamment la tentative d'"interdire " la présence du chef de la MONUC, Namanga Ngongi, et d'"expulser" plusieurs membres du personnel de la Mission.

Le secrétaire général de l'ONU, Kofi Annan, a déploré la récente campagne hostile menée contre la Mission de l'ONU en République démocratique du Congo (MONUC), notamment la tentative d'"interdire" la présence du chef de la MONUC, Namanga Ngongi, et d'"expulser" plusieurs membres du personnel de la Mission.

Le secrétaire général lance un appel à la direction du Rassemblement congolais pour la démocratie (RCD)-G pour qu'elle mette un terme à ces attaques "injustifiées", et coopère pleinement avec les autorités onusiennes dans l'enquête des récentes événements de Kisangani.

Selon les premiers éléments dont on dispose, un début d'insurrection dans cette ville aurait provoqué des représailles très violentes qui auraient fait de nombreuses victimes.

En attendant, la MONUC a rappelé dimanche à Kinshasa les deux membres de son personnel expulsés de Goma par les représentants du RCD et démenti avec vigueur toutes les accusations d'irrégularités dont ces personnes se seraient rendus coupables.

Ecoutez le reportage de la Radio ONU image

 

♦ Recevez des mises à jour quotidiennes directement dans votre boîte mail - Inscrivez-vous ici.
♦ Téléchargez l'application ONU Info pour vos appareils iOS ou Android.