Le secrétaire général recommande une prorogation de six mois du mandat de la Mission de l'ONU à Chypre

3 juin 2002

Bien que la situation le long des lignes du cessez-le-feu demeure calme, la présence de la force de maintien de la paix de l'ONU à Chypre devrait être prolongée de six mois, jusqu'au 15 décembre. C'est ce qu'a recommandé le secrétaire général de l'ONU, Kofi Annan, dans un rapport rendu public ce matin.

Bien que la situation le long des lignes du cessez-le-feu demeure calme, la présence de la force de maintien de la paix de l'ONU à Chypre devrait être prolongée de six mois, jusqu'au 15 décembre. C'est ce qu'a recommandé le secrétaire général de l'ONU, Kofi Annan, dans un rapport rendu public ce matin.

Le secrétaire général déplore par ailleurs que les opérations de la Mission continuent d'être entravées par les restrictions imposées par les autorités chypriotes turques et les forces turques stationnées dans l'île, et constate qu'aucun progrès n'a été accompli dans le rétablissement de status quo ante à Strovilla.

M. Annan se réjouit toutefois de l'intensification des contacts civils entre communuautés chypriotes grecque et turque dans la zone tampon qui sépare les deux communautés.

La Mission de l'ONU à Chypre compte actuellement quelque 1 200 hommes et 35 policiers civils.

 

♦ Recevez des mises à jour quotidiennes directement dans votre boîte mail - Inscrivez-vous ici.
♦ Téléchargez l'application ONU Info pour vos appareils iOS ou Android.