Un groupe d'experts se prononce pour une définition juridique plus claire de la notion de mercenaire

22 mai 2002

Un groupe de neuf experts s'est prononcé à Genève pour l'amendement d'un traité de l'ONU de manière à ce qu'elle comporte une définition juridique plus claire de la notion de mercenaire.

D'après l'Office du Haut Commissaire de l'ONU pour les droits de l'homme qui a organisé la réunion, les experts ont également conclu que sous sa forme révisée, le traité devrait promouvoir la régulation et la surveillance des activités qui ne sont pas spécifiquement interdites au terme du traité actuel, mais qui sont susceptibles d'être assimilées à la longue aux activités de mercenaire.

Le groupe recommande par conséquent une révision de la Convention de l'ONU contre le recrutement, l'utilisation, le financement et la formation des mercenaires, entrée en vigueur en octobre 2001, afin de rendre plus efficace la prévention et la répression de ce type d'activité.

 

♦ Recevez des mises à jour quotidiennes directement dans votre boîte mail - Inscrivez-vous ici.
♦ Téléchargez l'application ONU Info pour vos appareils iOS ou Android.