L'ONU évalue à 361 millions de dollars le montant des dégâts infligés par les incursions militaires israéliennes sur la rive occidentale et à Gaza

15 mai 2002

La Banque mondiale, le Programme de l'ONU pour le développement (PNUD) et le Gouvernement norvégien ont estimé à quelque 361 millions de dollars le coût des dégâts infligés par les récentes incursions militaires israéliennes sur la rive occidentale et à Gaza.

La Banque mondiale, le Programme de l'ONU pour le développement (PNUD) et le Gouvernement norvégien ont estimé à quelque 361 millions de dollars le coût des dégâts infligés par les récentes incursions militaires israéliennes sur la rive occidentale et à Gaza.

D'après une évaluation rendue publique aujourd'hui, les zones les plus endommmagées sont à Naplouse et à Djénine.

Par ailleurs dans une allocution prononcée aujourd'hui à Oslo dans le cadre d'une manifestation annuelle sous les auspices de l'Institut Nobel, l'émissaire de l'ONU au Moyen-Orient, Terje Roed-Larsen, a affirmé que le processus de paix dans la région, entamée il y a 10 ans dans la capitale norvégienne, avait capoté. "Les institutions qui lui ont donné naissance sont quasiment détruites, et l'esprit qui l'a propulsé a été remplacé par la violence, les récriminations et la méfiance", a-t-il dit.

M. Roed-Larsen a estimé qu'avant toute nouvelle initiative dans la région, il fallait mettre un terme aux violences.

 

♦ Recevez des mises à jour quotidiennes directement dans votre boîte mail - Inscrivez-vous ici.
♦ Téléchargez l'application ONU Info pour vos appareils iOS ou Android.