Kofi Annan "profondément troublé" par les souffrances des populations civiles du Libéria

15 mai 2002

Le secrétaire général de l'ONU, Kofi Annan, s'est déclaré "profondément troublé" par les souffrances des populations civiles du Libéria, du fait de la reprise des combats dans le pays.

Dans un communiqué publié ce matin, le secrétaire général signale les récents affrontements qui ont eu lieu dans le district de Bong et l'activité des rebelles près de la capitale Monrovia, affirmant que ces événements risquaient d'avoir également des implications sur la sous-région de l'Union du fleuve Mano.

M. Annan y condamne aussi toutes les tentatives des factions armées du pays de prendre le pouvoir par la force, et exhorte les parties au conflit à avoir recours au dialogue comme moyen de régler leurs différends.

Le secrétaire général demande par ailleurs à tous les pays de la région de ne pas autoriser l'utilisation de leurs territoires comme base de lancement d'attaques contre les pays voisins.

Pour sa part, le Conseil de sécurité a exprimé sa "grave préoccupation" devant la précarité de la situation humanitaire au Libéria, du fait que "les récents combats ont provoqué une multiplication des violations des droits de l'homme et de nouveaux déplacements de populations".

Dans une déclaration présidentielle faite ce matin, le Conseil a également demandé aux pays donateurs de fournir une aide d'urgence aux agences humanitaires pour que celles-ci puissent répondre aux besoins immédiats des populations locales.

Le Conseil a publié cette déclaration à l'issue de consultations au cours desquelles ses membres ont entendu une présentation du secrétariat de l'ONU sur la situation sur le terrain.

 

♦ Recevez des mises à jour quotidiennes directement dans votre boîte mail - Inscrivez-vous ici.
♦ Téléchargez l'application ONU Info pour vos appareils iOS ou Android.