Le responsable de l'ONU pour les réfugiés demande une contribution financière au programme de rapatriement des réfugiés afghans

17 avril 2002
Réfugiés afghans de retour du Pakistan

Affirmant qu'il serait "honteux" de ralentir la cadence des retours des réfugiés afghans, le chef de l'Agence de l'ONU aux réfugiés (HCR), Ruud Lubbers, a demandé aux donateurs internationaux une contribution financière d'urgence au programme de rapatriement opéré par l'agence humanitaire dans ce pays.

Affirmant qu'il serait "honteux" de ralentir la cadence des retours des réfugiés afghans, le chef de l'Agence de l'ONU aux réfugiés (HCR), Ruud Lubbers, a demandé aux donateurs internationaux une contribution financière d'urgence au programme de rapatriement opéré par l'agence humanitaire dans ce pays.

"On a besoin d'argent pour faire notre travail", a déclaré M. Lubbers aujourd'hui à Kaboul, soulignant que le HCR n'a reçu à ce jour que 160 millions de dollars sur les 270 millions prévus pour le financement du programme. "A la fin d'avril, on n'aura plus grand-chose dans les caisses", a-t-il prévenu.

Plus de 260.000 Afghans sont rentrés chez eux depuis le 1er mars. Le HCR a l'intention d'en rapatrier 800.000 cette année, sur les quelque 3,5 millions qui sont réfugiés au Pakistan et en Iran. En outre, le HCR assiste plus de 400.000 personnes déplacées à l'intérieur de l'Afghanistan.

 

♦ Recevez des mises à jour quotidiennes directement dans votre boîte mail - Inscrivez-vous ici.
♦ Téléchargez l'application ONU Info pour vos appareils iOS ou Android.