La première réunion des "6+2" en Afghanistan appuie le processus de paix

La première réunion des "6+2" en Afghanistan appuie le processus de paix

Réuni pour la première fois en Afghanistan, les membres du Groupe des "6+2", composé de pays limitrophes et autres pays influents, a apporté aujourd'hui son plein soutien au processus de paix en Afghanistan et lancé un appel à la communauté internationale pour qu'elle contribue aux efforts de reconstruction du pays.

A l'issue de leur réunion de Kaboul, les représentants de la Chine, de l'Iran, du Pakistan, du Tadjikistan, du Turkménistan, de l'Ouzbékistan, ainsi que de la Russie et des Etats-Unis, ont également réaffirmé leur appui aux travaux de la commission spéciale indépendante chargée de la convocation d'une Loya Jirga extraordinaire, l'asemblée traditionnelle afghane, et aux efforts de l'Exécutif afghan intérimaire pour rétablir la sécurité dans le pays.

Pour sa part, la responsable de la Commission de l'ONU pour les droits de l'homme, Mary Robinson, actuellement en visite en Afghanistan, s'est félicitée hier lors d'une conférence de presse de la volonté affichée par les membres de l'Exécutif afghan intérimaire de s'attaquer à la culture de la violence et de l'impunité qui a caractérisé trop longtemps ce pays déchiré.

Par ailleurs, une réunion des donateurs, des représentants de la Commission européenne, de l'Administration intérimaire afghane et des pays de la région qui s'est déroulée à Vienne a convenu de la nécessité de formuler de nouvelles mesures efficaces pour combattre la production et le trafic des drogues et de mettre en application une politique qui vise à libérer les agriculteurs afghans de la dépendance de la culture du pavot.